Bienvenue sur le blog d'Arlette Zilberg !

La situation politique étant ce qu'elle est : mouvante, déprimante, passionnante, SOYONS PRAGMATIQUES ! REFONDONS L'ECOLOGIE POLITIQUE !

lundi 7 avril 2014

EELV entre intérêt général et intérêt particulier

Le renoncement d'EELV au « Ministère de l’écologie, des transports et de la transition énergétique », a mis en lumière un changement de stratégie des écologistes. La participation constructive serait-elle abandonnée au profit exclusif d’un soutien critique ? 

Pour décrypter cette décision, revenons sur la vie interne à EELV et  les rapports de force en présence.

Le congrès de Caen a acté l’alliance Duflot-Baupin (38%) qui a dû trouver des alliés pour obtenir une majorité de 51% des suffrages exprimés. Une courte majorité avec un léger avantage aux baupinistes qui ont gagné le secrétariat national en la personne d’Emma Cosse.
Cette alliance n’a pas apaisé les rivalités internes au courant majoritaire ni le mécontentement grandissant de certain-es militant-es qui parient sur l’échec du gouvernement Hollande. La victoire des baupinistes à Paris avec la candidature de Christophe Najdovski, tête de liste aux élections municipales en fut un épisode. 

Le refus de Cécile Duflot à Manuel Valls, une partie de billard à plusieurs bandes

D'un côté,  la majorité des parlementaires  et Denis Baupin ont clamé leur accord avec les propositions  du Premier Ministre, et leur souhait  de participer au gouvernement. Emma Cosse a  déclaré qu’EELV reviendra au gouvernement.

De l’autre côté, Cécile Duflot, en surfant sur la grogne des militant-es,  a obtenu le soutien de la quasi unanimité du Conseil Fédéral *. Les mauvais résultats du PS aux municipales ont sans doute plaidé en sa faveur. Cependant, est-il crédible de proposer comme stratégie alternative à la participation constructive, la construction d’une alternative politique dans un espace entre Mélanchon et le PS ?

Confiance au gouvernement : pour ou abstention ? 

Ce dimanche, la confiance donnée au gouvernement a été soumise au vote du Conseil Fédéral : un compromis avec les parlementaires a été trouvé : « pas de confiance à Valls, si pas de vraie réorientation ». Restera aux député-es EELV à apprécier si virage il y a ou pas, à la lumière de leur prochaine rencontre avec Le Premier Ministre.
C’est donc une victoire en demi-teinte pour Cécile Duflot.

Objectif 2017 ? 

Bloquer la participation au gouvernement lui a permis de reprendre  le parti en main et d'écarter ses concurrent-es, tout en affirmant qu’EELV était voué à gouverner.

Sa prochaine étape sera  de reprendre en main le groupe EELV de l’Assemblée nationale où elle va retrouver son siège. Sachant que  la majorité des député-es s’était désolidarisée du renoncement au Ministère de l’Ecologie, rien n’est moins sûr.
Pas sûr non plus que l’électorat écologiste comprenne cette façon de faire de « la politique autrement ». Une réussite de Ségolène Royal au Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, pourrait changer la donne.

*Le Conseil Fédéral est le parlement d’EELV

mardi 25 mars 2014

De bonnes raisons de voter HidalGO dimanche 30 mars

Je me souviens, avant 2001 ! 

Je me souviens de ma colère d'institutrice du 20ème ardt,
lorsque mes collègues des arrondissements plus fortunés,
me faisaient miroiter les locaux superbement entretenus  et équipés de leurs écoles.

Je me souviens des "frais de bouche" de la droite à Paris, et de bien d'autres affaires. 

Je me souviens qu'en 2001, adjointe au maire du 20ème arrondissement,
j'avais appris que Madame Tibéri,
qui n'était pas élue, mais juste "Xavière",
recevait dans son bureau en mairie,
les parents en demande de places en crèche.

Je me souviens de la différence des équipements
entre les crèches des quartiers populaires et les autres. 

Je me souviens aussi que le 5ème ardt n'était pas déficitaire en place de crèche.

Je me souviens que les parents d'élèves du groupe scolaire Lesseps, s'étaient mobilisés en vain pendant des années, pour obtenir la sécurisation du croisement Lesseps/Bagnolet
car tous les ans, des enfants y étaient accidentés.

Je me souviens que jamais je ne prenais mon vélo pour me déplacer dans Paris.

Je me souviens des embouteillages monstrueux et incessants de la rue de Bagnolet.

Je me souviens que le Conseil de Paris où la droite était majoritaire avant 2001, refusait quasi systématiquement les demandes d'équipements publics pour le 20ème arrondissement qui avait osé voter à gauche en 1995.

Je me souviens ...

Paris 20ème, métamorphosé

Bien sûr, notre niveau d'exigence est élevé.
Mais entre le bilan de la droite aux manettes à Paris, et celui des mandatures de Delanoë, il n'y a pas photo :
Pour le 20ème, ouverture de 1300 places en crèches, pistes cyclables, médiathèque et bibliothèques, piscine, réaménagement de la Porte des Lilas, traverse de Charonne, isolement thermique des logements sociaux ... 

Ne donnons pas les clefs !

L'organisation des élections municipales à Paris fait que ce sont des élu-es au Conseil de Paris qui  éliront la Maire de Paris. L'élection d'Anne Hidalgo Maire de Paris, dépend donc du nombre de conseiller-es de Paris de gauche issu-es des arrondissements. D'où l'importance de faire un super score dans chaque arrondissement, et pas seulement dans les 12ème et 14ème ardt.

Pour ne pas prendre un virage dangereux qui serait dramatique pour Paris et notamment ses quartiers populaires, ce dimanche 30 mars, il nous faut mobiliser !
Chaque voix pour les listes qui soutiennent la candidature Anne Hidalgo comptera !



Pour le 20ème arrondissement, le RV c'est ce mardi à 19heures !
 Un meeting parisien est prévu ce jeudi 27 mars.

vendredi 21 mars 2014

Ecologiste, j'appelle à voter pour les listes "Anne Hidalgo" ce dimanche 23 mars !

Je m'abstiens, tu t'abstiens, nous perdons ! 

Rien n'est plus dangereux que de ne pas voter au 1er tour d'une élection : 
- Cela fait grimper le score des partis extrémistes qui eux, savent mobiliser leur électorat.
- Le résultat du 2ème tour dépend de la dynamique engendrée par les résultats du 1er tour.  Il serait compliqué de garder à gauche des ardts clefs (12ème, 14ème), voire de faire basculer à gauche un ardt comme le 5ème si la dynamique Hidalgo ne prend pas dès le 1er tour.

Ne rendez-pas les clefs

Avec d'autres écologistes, j'ai participé à l'élaboration des programmes proposés par les listes "Oser Paris" et décidé d'apporter notre soutien. Nous sommes convaincu-es de l'engagement écologiste d'Anne Hidalgo, et de ses capacités à diriger la Ville de Paris dans l’intérêt général. 
Voici  la tribune que j'ai signée avec d'autres "figures" de l'écologie, publiée par Mediapart.

Pourquoi nous soutenons la candidature d'Anne Hidalgo à la Mairie de Paris

 |  PAR LES INVITÉS DE MEDIAPART ( JL Bennahmias, V Baranda, D Brengard, M cantal-dupart, E françois, f de massol, s guerin, s orru, a zilberg)

 A l’heure où la pollution s’est invitée dans la campagne électorale à Paris, les militant-es écologistes que nous sommes apportons notre soutien à Anne Hidalgo et à son projet pour Paris.
L’écologie, au cœur du débat
La Ville de Paris, consciente des enjeux environnementaux, s’est engagée depuis 2001 pour améliorer la qualité de l’air et lutter contre le dérèglement climatique (plan Biodiversité, plan Climat, réduction du trafic routier, pistes cyclables, Vélib’, tram, espaces verts,  éco-quartiers, jardins partagés…).  Elle a réussi à inverser la tendance destructrice de la municipalité précédente : la baisse des teneurs en oxydes d’azote, en benzène et en micro- particules est avérée.
Pour autant, les pics de pollution atmosphérique de ces derniers jours font prendre la mesure du changement qu’il nous reste à  accomplir.
Nous ne pouvons nous satisfaire d’une écologie à court terme qui réagit au coup par coup aux aléas climatiques (pics de pollution, canicules, crues ...).
Les polémiques politiciennes pré-électorales n’y feront rien. C’est sur les programmes et les propositions portées par les candidat-es que nous pouvons juger de la pertinence des solutions proposées pour aujourd’hui et pour les générations futures.
Le défi est immense mais les solutions existent
En mettant au cœur de son programme l’écologie urbaine et l’économie circulaire, Anne Hidalgo imprime dans la durée la lutte contre le dérèglement climatique et l’érosion de la biodiversité.
Le projet « Osez Paris » s’inscrit dans une véritable logique de transition énergétique respectueuse de la santé et des soins des Parisien-nes : fin du diesel, diminution de la circulation automobile, développement des transports collectifs, soutien aux circuits courts, accélération de la transformation énergétique, végétalisation de la ville et développement de la biodiversité, engagement en faveur de l’agriculture biologique, plan Santé Environnementale.
Le projet « Osez Paris » s’inscrit dans une véritable logique citoyenne et sociale. La rénovation thermique des immeubles permettra de diminuer la facture énergétique et d’améliorer le confort. Avec les « planètes quartiers » issus des conseils de quartier, les habitant-es pourront participer aux transformations nécessaires de leurs quartiers : place à la créativité et à la convivialité!
Le projet « Osez Paris » impulse une nouvelle dynamique économique, sobre en énergie et en matières premières, innovatrice et créatrice d’emplois durables, bonne pour la planète et ses passagers.
Dans un contexte de crise écologique, économique et sociale majeure, nous avons choisi de soutenir, loin des postures politiques clivantes, un projet écologique humaniste et solidaire pour Paris.
Anne Hidalgo a montré sa capacité à rassembler, au-delà de son propre parti, des personnes venues des diverses familles de l’écologie. Nous en sommes !
Jean-Luc Bennahmias, député européen, président d’Ecologie et Démocratie
Violette Baranda, conseillère d’arrondissement à Paris, ancienne conseillère de Paris. Conseillère nationale du MoDemDominique Brengard, psychiatre, ancienne déléguée EELV à la famille, ancienne secrétaire de la commission santé EELVMichel Cantal-Dupart, architecte, urbaniste, professeur émérite au conservatoire des Arts et MétiersEdouard François, int.friba, pionnier de green architecture internationale, élu créateur de l’année 2011, architecte urbanisteFlorence de Massol, maire adjointe du 20e arrondissement, en charge des espaces verts et du développement durable, candidate suppléante EELV aux législatives de 2012Serge Guérin, conseiller régional Groupe EELV, sociologue, professeur à l’ESG-MSSerge Orru, créateur du Festival du vent, auteur du rapport Ecologie urbaine, économie circulaireArlette Zilberg, candidate EELV aux législatives 2012, ancienne adjointe au maire du 20e, militante pour les droits des femmes