lundi 2 mars 2015

Un 8 mars laïque, universaliste, partout dans le monde, même dans le 20ème !





 Tribune collective : 
Un 8 mars laïque, universaliste, partout dans le monde, même dans le 20ème !







La récupération de mouvements sociaux par des forces conservatrices ou obscurantistes est une constante. En matière de féminisme, elle est parfois spectaculaire. Ce qui vient de se produire en mairie du 20ème arrondissement de Paris en est un exemple.


Gardez-moi de mes ami-es, mes ennemi-es je m'en charge

La maire, Frédérique Calandra, avait confié à son adjointe en charge de l'égalité Femmes/hommes, la programmation d'événements autour du 8 mars, Journée internationale des Femmes.
Bien mal lui en a pris ! 
Cette élue EELV n'a pas hésité à flirter avec des idéologies éloignées de l’émancipation des femmes dont le relativisme culturel et le "féminisme dit pro-sexe".
Oubliant qu'elle représentait la mairie, l'élue EELV a choisi de transformer la semaine du 8 mars en semaine de promotion exclusive de thèses et de personnalités particulièrement polémiques, pour la plupart engagées depuis longtemps aux côtés des Indigènes de la République (PIR), du site Les mots sont importants et dans la lutte contre la loi de 2004 sur le port des signes religieux à l'école : 

- Christine Delphy et Sylvie Tissot, sociologues, sont toutes deux initiatrices du premier Manifeste (2005) des Indigènes de la République; elles sont en outre signataires du manifeste de soutien aux Y'a bon Awards décernés (pour "racisme") à Caroline Fourest en 2012.
- Rokhaya Diallo est animatrice des Indivisibles, groupe à l'origine de ce prix.
- Ndella Paye est porte-parole d'un collectif de mères voilées militant pour l'abrogation de la circulaire Chatel.

Bonjour le 8 mars ! 

Quelques semaines après les assassinats de journalistes de Charlie Hebdo, on peut s'étonner qu'une élue choisisse d'offrir un plateau totalement monochrome à des personnes qui ont signé un texte " contre le soutien à Charlie Hebdo" après le premier attentat de 2011.
Partout dans le monde, la Journée Internationale pour le Droit des femmes est un moment privilégié où les féministes échangent sur leurs revendications, pratiques et stratégies d'émancipation. Militantes, chercheuses, politiques impliqué-es contres les violences sexistes et pour l'égalité entre les sexes, sont invité-es à faire le point et lancer de nouveaux programmes pour battre en brèche la domination masculine et le patriarcat.
C'est l'occasion d'une solidarité internationale avec les femmes qui se battent contre l'oppression des religions d'Etat ou des groupes fondamentalistes.
Aussi, détourner le 8 mars pour promouvoir des personnalités controversées parce qu'elles ne trouvent rien à redire ni aux pressions de l'arbitraire religieux imposées aux femmes, ni aux violences du système prostitutionnel, est pou rle moins manipulatoire.

Même pas peur ! 

Nous saluons l'annulation de cette programmation, acte lucide et courageux de la Maire du 20ème arrondissement de Paris.
Nous connaissons la propension de certains groupes à confisquer la parole des féministes et des partisanes de la laïcité; et leur aptitude à se victimiser à la moindre occasion.
Nous savons la violence avec laquelle Caroline Fourest fut interdite de parole lors d'un débat sur le danger du Front National, à la fête de l'Humanité. 
Nous avons déjà supporté insultes et intimidations proférées par les ami-es de Rhokaya Diallo, issu-es d'une pseudo "syndicat de travailleurs du sexe" pro système prostitutionnel.

Face à cette nouvelle tentative de récupération et de dévoiement de la Journée Internationale de lutte pour les droits des femmes, nous, féministes universalistes, laïques, engagées pour l'égalité Femmes/Hommes, contre le racisme et l’antisémitisme, nous apportons tout notre soutien à Frédérique Calandra, maire du 20ème arrondissement de Paris.

La mise au point de la Maire du 20ème  Frédérique Calandra :
https://www.facebook.com/frederique.calandra/posts/10153165530037948?fref=nf&pnref=story
 
Arlette Zilberg, Christine Le Doaré

Les premières signataires, issues du Mouvement des Femmes : 
Annie Sugier, Djemila Benhabib, Françoise Morvan, Monique Dental, Michèle Loup, Nadia Benmisi, Claudie Lesselier, Bernice Dubois, Marie-joseph Bonnet, Jacqueline Feldman, Martien Cerf, Marieme Helie Lucas, Laure Caille, Isabelle Steyer, Nadine Bouteilly, Ana Pak, Agnès Setton, Josiane Doan, Anaïs Decans, Irène Corradin, Mair Verthuy, Sporenda ...

Liberté, Egalité, Solidarité, Bienveillance, Laïcité !

Après quelques mois de veille silencieuse, j'ai décidé de reprendre mon blog.
Quelques changements tout de même dans la forme et les couleurs, puisque mon départ d'EELV semble définitif.
Comme beaucoup d'entre vous, j'ai été bouleversée par les attentats.
Je ne suis d'ailleurs toujours pas en mesure d'écrire sur celui qui a décimé une partie de la rédaction de Charlie Hebdo. Celles et ceux qui me suivent depuis des années, savent qu'entre Charlie et moi, c'est une vieille histoire ... je les avais soutenus lors du procès des caricatures.
Quant à l'HyperCacher, je ne peux que partager avec vous cette histoire : celle d'un petit garçon suivi à mon cabinet.
A la réouverture de mon cabinet après le 11 janvier, je reçois ce petit garçon accompagné de sa maman. Sachant qu'ils sont juifs, je leur demande comment ils vont après tous ces événements. Sa maman m'explique alors qu'elle revient juste de la levée du corps d'une des personnes assassinées à l'HyperCacher. Voyant mon effroi, elle ajoute :
"Il faut être forte, Mme Zilberg, il faut être forte".

vendredi 23 mai 2014

Europe : comment réussir l'aide au développement durable ?



"Quand l'environnement rural n'est plus viable, ce sont les femmes qui en pâtissent le plus". Wangari Muta Maathai.

L'Union européenne a pour objectif la réduction de la pauvreté dans le monde. Elle y contribue à 55% de l'aide internationale au développement. Or, dans la majeure partie des pays émergents, le dérèglement climatique et la mondialisation accroissent la pauvreté des femmes et les inégalités Femmes/Hommes.

Femmes et dérèglement climatique

Dans les pays en développement, la répartition des rôles sociaux assigne le plus souvent les femmes aux taches domestiques et à l'agriculture de subsistance.
L'exemple de l'Afrique sub-saharienne est éloquent.
Le dérèglement climatique aggrave les sécheresses et les problèmes environnementaux.
Accéder à l'eau, et au bois est de plus en plus difficile pour les femmes. S'ajoutent les questions de sécurité lorsqu'elles se déplacent pour aller travailler ou s'approvisionner.

Agricultrices et politique commerciale agricole

La sous-alimentation pénalise particulièrement les femmes enceintes, et les enfants dans leur développement. Et si les femmes représentent en moyenne 43% de la main-d'oeuvre agricole mondiale, pour l'Afrique notamment, les estimations s'élèvent à 80%.
L'ouverture des marchés des pays émergents et les subventions à l'exportation des produits agricoles européens ont favorisé la monoculture et l'appauvrissement des sols. Elle sont ruiné l'égriculture locale. Les spéculations sur les produits agricoles font flamber les prix et augmentent l'insécurité alimentaire.

Émancipation des femmes et démographie 

Les ressources alimentaires de notre planète ne pourront subvenir à une démographie en pleine expansion. Or le lien entre niveau d'éducation des femmes et démographie est avéré.
La mortalité infantile et le taux de croissance démographique baissent lorsque les femmes ont un contôle sur leur vie en matière d'accès à la contraception, à l'avortement, et aux soins de santé maternelle. Au Mali, les femmes bénéficiant d'une éducation secondaire ou supérieure ont en moyenne 3 enfants, celles qui ne vont pas à l'école en comptent 7.
L'accès des filles à l'éducation, à l'éducation à la sexualité, et l'autonomie des femmes sont les vecteurs incontournables du progrès et de la lutte contre la pauvreté.

L'Europe a pris conscience de la nécessité du développement durable. 
En Europe, comme partout dans le monde, il passe par l'émancipation des femmes et la réduction des inégalités entre les femmes et les hommes.


Ci-dessous, le 1er clip de campagne de la liste Féministes Pour une Europe Solidaire.