mercredi 31 décembre 2008

2008 ! Année sombre ! Vivement 2009 !

Et oui, on a beau réfléchir, tenter de trouver un souvenir qui nous réchauffe le coeur, en vain ! 2008 a vraiment été un mauvais cru pour la France ! Et ça n'en finit pas !
A moins que Sarkozy ne finisse par s'effondrer ?
Sans parler du conflit entre Israël et le Hamas qui n'en finit pas ...... toujours pas de processus de paix en vue.
A moins que ..... l'espoir ne vienne de la mise en place d'une nouvelle politique internationale de la part d'Obamah ?

Et puis, bien sûr, la crise, la crise, la crise qui n'en n'est qu'à ses débuts ......

Pêche destructrice, surpêche, pollutions en tout genre, les déchets toxiques, les OGM, le nucléaire, les émissions mondiales de gaz à effet de serre, l'équilibre du climat, le maintien de la biodiversité.
Le cadre de vie de millions d'habitants de la planète est en jeu.

Alors que peut-on espérer pour 2009 ?
Que cette crise permette un sursaut de l'humanité, nous permette de rebondir et de mettre en place un monde plus juste, plus solidaire.

Alors, pour terminer l'année,
ces quelques vers de notre ami Prévert ( extrait du Pater Noster .... )

Notre Père qui êtes aux cieux
Restez-y
Et nous nous resterons sur la terre
Qui est quelquefois si jolie


BONNE ANNEE 2009 A TOUTES ET A TOUS !
ARLETTE

lundi 15 décembre 2008

Françoise DOLTO, l'actualité d'une pensée

100 ans après la naissance de F. DOLTO, des centaines de professionnel-les de l'enfance se sont réuni-es à l'UNESCO, dans le cadre de la célébration du centenaire de la Déclaration des droits de l'homme et à l'occasion de la journée mondiale de la philosophie.

Participant 2 jours à ce colloque, j'ai pu retirer de ces moments exceptionnels des réflexions, des analyses sur les politiques publiques, enfance, famille, parentalité.
A l'heure où l'on parle de traquer les délinquants en couche-culottes, où la famille devient l'objet de tous les reproches, où le gouvernement met en place le contrôle psycho-social des familles et la judiciarisation de la psychiatrie, il était bon de s'entendre rappeler quelques saines vérités :
- le vivant est tout sauf programmé comme un ordinateur, et il n'y a pas de déterminisme de l'évolution : des rencontres, des événements peuvent tout faire basculer
- la parentalité est un processus
- il faut accompagner, protéger l'enfant
- il doit y avoir un partage solidaire des expériences entre les parents, les enfants.

Alors ! Parlons des difficultés des familles avant de parler des familles en difficultés. Voyons la réalité en face : la famille a évolué, s'est adaptée, les rôles des femmes et des hommes ont évolué, et c'est pas la faute à Dolto !
D'ailleurs, cette évolution, est-ce un mal ?
Oui disent les réactionnaires de tout poil qui glorifient un âge d'or imaginaire où l'ordre régnait et nous tiennent des raisonnements dangereux pour l'humanité :
l'être est programmé, il faut traquer les mauvais gênes, les séquences génétiques, et offrir l'illusion scientifique qui peut mener à tous les désastres..... plus de capacités d'adaptation, aucune marge de liberté. C'est le déterminisme absolu, la prédiction.
Et nous voilà avec des bébés pré-délinquants, des enfants à dresser, des mineurs à redresser ....

Or, durant ce colloque, une bouffée d'air frais a soufflé : les intervenant-es ont rappelé leur conception du sujet faite de respect et d'humanité, bref, une autre éthique ! En illustrant leurs propos par des récits de psychanalyses d'enfants, l'importance d'écouter les faiblesses pour donner les capacités d'agir a été mise en évidence.
Et si la grande découverte de Freud fut celle de l'inconscient, celle de F. DOLTO a été de ré-inventer la psychanalyse d'enfants en France, en introduisant les dessins, la pâte à modeler, et surtout la parole de l'enfant.
De la nécessité de l'écoute des fragilités aux politiques familiales, il n'y avait qu'un pas : la parentalité est aujourd'hui une question sociale, quantifiable, et une priorité politique.
Agir, cibler les groupes les plus défavorisés " les pauvres, les familles monoparentales", définis comme des lieux de reproduction intergénérationnelle de la pauvreté et de la violence. Dépister très tôt, évaluer, agir vite ! D'où les pressions sur les familles à qui la société refuse la moindre défaillance parentale, la moindre défaillance de l'enfant.
"Parent incompétent ! Bébé incompétent ! C'était inscrit !"
Les sommets de la non-pensée sont atteints .... et la vitalité de la pensée de F. DOLTO est apparue comme un contre-poison.
L'idéologie dominante veut réduire le sujet à des comportements ?
La psychanalyse, fondée sur une éthique, va à contre-courant des grilles d'évaluation, des données statistiques, des normes que la société voudrait imposer.

Oui, la psychanalyse occupe une place subversive.
L'engagement des psychanalystes dans la cité est à l'ordre du jour. Car l'actualité de la pensée de F.Dolto vient de ce que son savoir n'est pas au service du contrôle social.

Défenseurs de " la cause des enfants", les intervenant-es ont démonté les contre-vérités sur lesquelles le gouvernement s'appuie pour mettre en place une société du contrôle social, une société en voie de déshumanisation.
Leur appel à une résistance éclairée a été entendu par les professionnel-les de l'enfance.
Les psychanalystes n'ont pas fini de nous étonner .....

http://www.pasde0deconduite.ras.eu.org/

vendredi 12 décembre 2008

soirée de luttes dans le 20ème ardt .....



Ce vendredi soir, plusieurs événements ont marqué notre 20ème ardt. Un point commun :
LES ENFANTS


Tout d'abord, RESF a organisé à la mairie du 20ème le Noël festif des enfants ..... sous le signe de la solidarité avec les familles de sans-papiers et les jeunes majeurs.
Au programme :
- un atelier d'écriture de cartes postales au Père Noël ..... le préfet de Paris, Mr Gaudin ou le ministre Brice Hortefeux, au choix
- les cadeaux .....
- un concert d'Alain Schneider dans la salle des mariages
- des centaines de bougies disposées sur le parvis de la mairie pour écrire le mot REGULARISATION
- pour finir en musique et en danses, la Batucada de Sambinho pour réchauffer tout le monde .....



Et pendant ce temps, à l'école 103 av Gambetta, à deux pas de la mairie, une bonne centaine de parents et enseignant-es se coordonnaient : comment faire céder Darcos sur la réforme des programmes ? Ce qui est sûr, c'est que la communauté scolaire est sacrément remontée, et que la colère n'a pas fini de monter. Sur le 20ème ardt, nombre d'écoles sont occupées malgré les pressions des inspections académiques sur les parents, les enseignant-es et les gardien-nes d'écoles. La résistance s'organise : de plus en plus d'enseignant-es font de " l'objection de conscience" ou de la "résistance" et gèlent les réformes.
Car la communauté scolaire l'a bien compris :
Service Minimum d'Accueil
+ la diminution des horaires d'éducation
+ les suppressions de postes
+ la suppression des RASED
+ jardins d'éveil
= démantèlement du service public d'éducation.

Si Mr Darcos veut faire prendre les vessies pour des lanternes, il a échoué !
Oui les parents veulent des réformes mais pour améliorer l'école, pas pour la détruire.
La partie de bras de fer est engagée ....

vendredi 5 décembre 2008

Evénement au Carré de Baudouin !

Jeudi 5 décembre, quelques 300 personnes ont participé au vernissage de l'exposition marquant les 20 ans de l'APLA, les Ateliers du Père Lachaise Associés.

36 artistes nous ont concocté une magnifique exposition, dans ce lieu magique qu'est devenu le Carré de Baudouin, racheté et réaménagé par la municipalité du 20ème ardt.

Après les discours de Frédérique Calandra, maire du 20ème ardt, et de René Celhay, président de l'APLA, Dominique Ferret, violoniste, et Gwenaëlle Roussely, harpiste nous ont invité-es au voyage : photos, gravures, peintures, sculptures, aquarelles ...Les présidents des associations d'artistes de Belleveille et de Ménilmontant sont venus saluer leurs collègues du Père Lachaise ... bien évidemment, vernissage rime avec buffet, le tout préparé par les artistes. Bien sûr cette expo qui restera en place jusqu'au 19 décembre est un avant-goût puisque quelques artistes ouvrent leurs ateliers ce week-end.

pour en savoir plus sur l'exposition et les ateliers ouverts ce week-end
: Ateliers du Père Lachaise Associès

mercredi 3 décembre 2008

Lutte contre les violences faites aux femmes

25 novembre : journée de lutte contre les violences faites aux femmes.
2 initiatives fortes à Paris :
- le Collectif National pour les Droits des Femmes a remis au président de l'Assemblée Nationale la pétition demandant une loi-cadre contre les violences faites aux femmes. Il semblerait que nous ayons avancé sur ce terrain : une commission devrait être mise en place, avec auditions des associations et personnalités sur ce sujet. Mais ce n'est pas encore gagné puisque notre demande est que notre projet de loi soit discuté au Parlement !
- la Fédération Nationale Solidarité Femmes ( 3919 ) a lu devant l'Assemblée les noms des 166 femmes tuées en 2007 dans le cadre des violences conjugales et organisé une minute de silence pour protester contre la minute de silence faite dans l'hémicycle, à l'occasion du suicide d'un député qui venait d'assassiner sa compagne.
D'autres initiatives locales ont eu lieu dont, dans le 20ème ardt de Paris la diffusion du film de Iciar BOLLAIN : Te doy mis ojos, Ne dis rien . Cette projection qui a rassemblé 190 personnes a été suivie le 2 décembre d'un débat en mairie du 20ème à l'initiative d'Ariane Calvo chargée de l'égalité femmes-hommes : quelles propositions pour faire reculer les violences faites aux femmes dans le 20ème ardt ?


Suzy Rojtman ( CNDF), l'Observatoire de l'égalité femmes-hommes de la Ville de Paris, Safia Lebdi ( les Insoumises ), Josée Pépin ( collectif femmes 20ème) , Frédérique Calandra et Ariane Calvo ( Mairie du 20ème ardt ) et moi-même pour la Commission féminisme des Verts sommes intervenues pour faire connaître nos pistes de réflexion et nos propositions.

Reste que ces violences faites aux femmes, en France comme dans le monde, sont intimement liées aux inégalités entre les femmes et les hommes. Sans égalité de fait, ces inégalités se traduisent par des rapports de domination, et donc des rapports de force qui font qu'en France, en 2008, une femme meurt tous les 2 jours 1/2 de violences conjugales !

jeudi 27 novembre 2008

EN ROUTE POUR LE CONGRES DE LILLE !

Après les AG départementales, les AG régionales où en sont les Verts ?
Nous avons élu les Secrétariats Exécutifs Départementaux.
Nous avons élu dans toutes les régions nos représentant-es aux Conseils Politiques Régionaux. Nous avons élu nos représentant-es au CNIR, le parlement des Verts qui siègera tous les 3 mois en assemblée plénière.
Nous avons élus nos délégué-es au congrès de Lille, les mêmes qui se détermineront pour la direction des Verts pour les 3 années à venir.

La tambouille se prépare, les négociations se font, non stop. Il faut dire qu'avec 6 motions, c'est pas simple au vu des résultats pour faire une majorité. Car entre le désir de faire une majorité avec un rassemblement de toutes les tendances et les incompatibilités entre celles-ci, les négociations vont bon train. Quels pourraient-être les points d'achoppements ?
- le rassemblement des écologistes : au-delà ou pas des européennes ?
- dissolution ou dépassement des Verts ? ou jonction avec le PS ?
- quelles alliances pour les régionales et la présidentielle ? autonomie des Verts ou pas ?
- quelle analyse sur la crise et la croissance ?
A ce jour, rien n'est encore joué ! Les réunions entre les courants se succèdent. Car une question reste en suspens : les Verts arriveront-ils enfin à adopter une ligne politique claire et lisible ?
Voici les résultats des différentes motions :
motion E ( C Duflot ) : 27.78
motion F ( D Voynet ) : 25.28
motion D ( D Baupin ) : 14.57
motion C ( JM Brulé ) : 14.33
motion A ( F Alamartine ) : 11.80
motion B ( B Jomier ) : 6.24

Le site de la motion C : Urgence écolo ! Urgence sociale !

En attendant le congrès des 5 et 6 décembre à Lille, réservez votre soirée du lundi 8 décembre sur Paris :

Dans le cadre de la campagne européenne, se tiendra une grande réunion publique d'Europe Ecologie avec notamment Daniel COHN BENDIT. Un grand moment, espérons-le historique pour le paysage politique français !
Lire et signer
l'appel au rassemblement

mercredi 19 novembre 2008

BINGO ! DARCOS A GAGNE ! LES SYNDICATS S'UNISSENT...

Et une manif de plus dans l'éducation ..... sauf que cette fois, tous les syndicats appellent à la grève. Alors on peut parier que cette fois elle sera massivement suivie. Les sondages annoncent déjà aujourd'hui, 19 nov, qu''il y aura 70 % de grévistes .... formidables les sondages non ? Ils nous annoncent les résultats avant les événements ! Comme ça, pas de surprise ....
Il faut dire que les nuages s'accumulent au-dessus de l'école publique :
- réformes des programmes : j'en avais déjà parlé cf : La nuit des écoles a gagné Paris .......

- Service Minimum d'Accueil : ou comment réduire le droit de grève tout en faisant croire qu'on est pour la démocratie .....

- diminution des horaires d'éducation : sans réflexion globale sur l'année scolaire et les rythmes d'apprentissage

- suppression massive de postes d'enseignant-es : voir l'éducation au bord de la crise de nerfs

- Mise en place en 2009 des EPEP, Etablissements Publics d’Enseignement Primaire, regroupement d'écoles géré par des CA où les professeurs seront largement minoritaires. Les EPEP consacreront la fin de l'indépendance pédagogique de l'école vis à vis des pouvoirs politiques locaux.

Et la cerise sur le gâteau :
- suppression des RASED, les Réseaux d'Aide Spécialisée pour les Enfants en Difficulté. Ce dispositif géré par des professeurs titulaires de diplômes spécifiques (maître E, rééducateur et psychologue de l’éducation nationale) sera remplacé par du soutien scolaire certifie le ministre ....
Si le soutien scolaire suffisait à faire sortir de l'échec scolaire les enfants en grosse difficulté, ça se saurait depuis longtemps Monsieur le ministre !!!

La brutalité de l'annonce de cette dernière décision pourrait bien être la goutte d'eau qui fait déborder le vase ....... affaire à suivre de près.

lundi 17 novembre 2008

Au revoir, Francine !


Et voilà ! Francine Comte, Francine Segeste, Francine nous a quitté-es, pour de vrai cette fois, après des années de lutte contre son cancer !
Comme toujours , lors des enterrements on découvre les différentes facettes de la personne disparue. Car il y en avait du monde à l'enterrement : les proches, la famille, les associations féministes, les élu-es, et toutes celles et ceux qui l'avaient connue et côtoyée, il y a longtemps, très longtemps.
Responsable de la commission féministe, je suis intervenue avec Michèle Loup pour lui rendre hommage, à l'enterrement ( fr Nous sommes réuni-es pour rendre un hommage à Francine) puis lors du congrès des Verts de ce week-end.
Il y a encore quelques semaines, c'est bien Francine qui nous relayait sur notre liste de diffusion, sans discontinuer et malgré sa maladie, les informations du Collectif National pour les Droits des Femmes, ce fameux CNDF dont elle a été jusqu'au bout l'une des 3 porte-paroles.
Bien sûr, nous n'étions pas toujours d'accord, et les débats étaient parfois houleux. Mais toujours conscientes de l'importance de garder la cohérence de notre commission féminisme des Verts, notre volonté politique de continuer ensemble à porter le combat pour l'égalité entre les femmes et les hommes l'emportait.
Comme beaucoup, je garderai en mémoire son beau sourire.
pour en savoir plus sur Francine : Francine Comte Ségeste

dimanche 9 novembre 2008

Merci Françoise Dolto !

L'offensive contre la pensée continue. Après avoir fait porter à mai 68 tous les maux de notre société, c'est aujourd'hui au tour de Françoise Dolto et de la psychanalyse d'être prises pour cible ! Face à des questions politiques, il faut des réponses politiques et pas des propos haineux.
La haine empêche de penser.
F. Dolto a fait partie de ces personnes qui ont marqué notre temps : sa forme originale d'écoute des parents et des enfants a participé à changer le regard des parents et des thérapeutes sur l'enfant et l'enfance.
Or, si aujourd'hui l'enfant est au centre de toutes les interrogations, la pédopsychiatrie est le parent pauvre de la santé. Il n'est qu'à voir ces politiques qui prétendent faire la surveillance des enfants délinquants dès la naissance. Alors bien sûr, pédopsychiatres et psychanalystes se retrouvent en première ligne pour rappeler notamment les propos de F Dolto : l'enfant est un être en construction !
Notre société évolue, la famille aussi : le modèle patriarcal fait place à de nouvelles formes de parentalité : la famille monoparentale voire homoparentale.
L'école en crise ? Y'a plus d'autorité ? C'est la faute à Dolto ! Jetons la psychanalyse à la poubelle ... et le tour est joué !

Pas étonnant que F. Dolto soit au coeur des polémiques. Sa vision de l'être humain ne se réduisait pas à un enfant qu'il faut dresser ou à un robot que l'on bourre de médicaments pour résoudre les problèmes.
Et certains médias d'emboîter le pas aux propos des politiques les plus réactionnaires. Pas facile de répondre quand on n'a que 2 minutes de temps de parole : 2 minutes ne suffisent pas pour élaborer quelque chose de l'ordre de la pensée !
Et notre Françoise qui prenait le temps d'écouter, d'expliquer la complexité des choses, elle qui s'adressait aux parents pour les aider à se sentir capables d'aider leurs enfants, se retrouve la cible de tous les réactionnaires, ceux-là qui méprisent les parents et les enseignant-es, suspectent de tous les maux les bébés, déstabilisent et criminalisent les familles d'origine étrangère, veulent ficher et mettre sous surveillance toute la société et surfent sur les peurs engendrées par la crise de nos sociétés.
Alors pas étonnant qu'une partie des psychanalystes, aient choisi de célébrer dignement le centenaire de F Dolto .
Pas étonnant de voir se mobiliser la profession autour de la pétition : http://enfantsdesanspapiers.free.fr
La coupe est pleine ! Les professionnel-les de l'enfance et de la famille peu à peu, décident de sortir de leur réserve habituelle.
Pour ma part, je suis fière d'avoir un collège Françoise Dolto dans mon arrondissement (collège Françoise-Dolto)!
Fière d'avoir une structure type Maison Verte dans mon arrondissement (cf Une nouvelle Maison Verte dans le 20ème ?). Il serait de bon ton de la part de la Ville de Paris de multiplier ce type de structures initiées par F. Dolto pour les tout-petits et leurs parents, pour répondre à la fois à l'offensive idéologique du gouvernement et concrètement aux familles en difficulté.

mardi 4 novembre 2008

Sauvegarde de la faune sauvage au Pays Basque

Régulièrement, victimes des dégazages sauvages pendant les tempêtes, les oiseaux marins échouent, épuisés, mazoutés, sur les plages de la Côte basque.

C'est alors que l'association Hegalaldia intervient : l'oiseau est lavé, sèché, laché en piscine pour lui permettre de reconstituer son plumage. Ensuite c'est le temps de la ré-adaptation dans les magnifiques volières. Mais malgré son savoir faire, l'association ne réussit pas toujours : les oiseaux les plus faibles ne peuvent passer le cap.


Le jour où j'ai vu Stéphan, il venait de recueillir des dizaines d'oiseaux venus d'Afrique, saisis par les douanes. Or, si les douanes ont appelé Hegalaldia à la rescousse, elles n'ont pas suivi le code de l'environnement, donc, le véhicule non saisi .... donc, Hégalaldia se doit de gérer des centaines d'oiseaux, sur ses propres financements, qui sont pour le moins "précaires" et insuffisants. Car il faut bien le reconnaître, tout le monde parle d'environnement, mais il n'y a toujours pas de volonté politique ni de politique publique cohérente qui permette à ce type d'association d'avoir un fonctionnement pérenne. Boucler le budget, partir à la "chasse aux financements", fait hélas partie du quotidien des quelques salarié-es de l'association, et de ses nombreux bénévoles. Pourtant, en cas de problème, les collectivités n'hésitent pas à les appeler. Il faut dire que leur professionnalisme n'est plus à démontrer : Soigner les animaux sauvages blessés, malades ou mazoutés, dans des infrastructures adaptées ( infirmerie, piscines, volières...) , puis les remettre en liberté.

Ainsi, Hégalaldia lutte contre les éventuels déséquilibres écologiques liés à une régression d'une espèce. Des centaines d'oiseaux et petits mammifères sont passés dans ce Centre de Sauvegarde pour la Faune Sauvage : rapaces, oiseaux marins, animaux victimes de trafics.

Mais n'oublions pas, au-delà des soins aux malades, il s'agit aussi de collaborer à des programmes agréés, nationaux et européens de ré-introduction ou de renforcement de populations ....

Pour en savoir plus, clicker sur le lien : hegalaldia - centre de sauvegarde de la faune sauvage - aquitaine pays pasque


jeudi 23 octobre 2008

Europe Ecologie, c'est parti ! Appel à signer le Manifeste ! Appel à participer aux comités locaux !

Ca y'est ! C'est parti ! Après moultes réunions, moultes conférences de presse, le pari du rassemblement des écologistes est en marche, prouvant le sens des responsabilités de celles et ceux qui sont à l'origine de ce rassemblement.
Le parti Vert français a montré son incapacité à avancer sur l'échiquier électoral. Pourtant, l'écologie n'a jamais été aussi présente dans la conscience des citoyen-nes. Par ailleurs, il ne peut y avoir de solution franco-française à la crise écologique, économique et sociale que nous vivons.
Notre modèle de développement a montré son incapacité à offrir un monde soutenable. Pourtant, les partis politiques dominants restent liés à ce type de développement fondé sur le mythe de la croissance !

Il nous faut donc modifier le paysage politique et offrir une alternative écologique, sociale et démocratique, porteuse de sens, de progrès et d'espoir.
Ne pas rater notre rendez-vous avec l'histoire !

C'est pourquoi je vous appelle à signer et faire signer le Manifeste d'Europe Ecologie sur :
http://www.europeecologie.fr/manifeste

C'est pourquoi je vous appelle à participer activement aux Comités locaux qui vont bientôt se mettre en place.

Pour plus d'information, RV sur le site d'Europe Ecologie:
http://www.europeecologie.fr/

lundi 20 octobre 2008

l'éducation au bord de la crise de nerfs

Dimanche 19 octobre, 80 000 personnes ont défilé à Paris, pour un service public d'éducation de qualité. Dans 15 jours, l'Assemblée va examiner le budget de l'éducation nationale .... et le gouvernement prévoit la suppression de 13 500 postes à la rentrée prochaine ... et cela après la suppression de 11 200 postes en 2008. D'où l'affluence à cette manifestation d'enseignant-es et de parents. Mais cette fois, il règne une drôle d'ambiance : un long, très long cortège, silencieux, parfois animé par quelques sonos, binious et tambours. Des écoles au bord de la crise de nerf, des parents d'élèves inquiets pour l'avenir de leurs enfants, des banderoles et affiches clamant les revendications . Il faut dire que tout le monde se demande comment faire pour arrêter Sarkozy et ses ministres. Et pourtant la province a fait le déplacement en nombre ce dimanche, mais tout le monde sait que ça ne suffira pas.

Postes supprimés, journées surchargées, école maternelle ridiculisée,éducation artistique et sportive réduite, sciences humaines en voie de disparition, laïcité dévoyée, réseaux d'aides spécialisés en voie d'extinction, parents méprisés ....

Trop c'est trop, face à ces milliards d'euros apparus pour soit-disant juguler la crise financière.

Il est vraiment temps qu'une alternative politique se construise, dotée d'un programme crédible qui redonne du sens au progrès et de la consistance à l'espoir !

mercredi 15 octobre 2008

Enfants et adultes en danger dans le 20ème !

Nous le savons, les conséquences des restrictions budgétaires touchent les populations les plus en difficulté. La Révision Générale des Politiques Publiques sensée améliorer le fonctionnement des services publics ( dixit le Président Sarkozy ) entraîne la fermeture pure et simple de certains services.
Aujourd'hui, le 20ème ardt est touché de plein fouet : le CMP ( Centre Médico-Psychologique ) du square des Cardeurs, qui accueille de nombreux enfants et adultes, annonce pour commencer que les 2 postes de psychomotricité n'ont pas été renouvelés ! C'est aussi le cas d'un poste de psychologue du service de pédopsychiatrie à Robert Debré.
La psychiatrie est le parent pauvre de la Santé en France, et particulièrement la pédopsychiatrie. Dans notre 20ème ardt, les listes d'attentes n'en finissent pas : 6 mois pour avoir rendez-vous en orthophonie ou en psychomotricité dans un CMP; et pour les tout-petits, il faut aller dans d'autres arrondissements! Avec le non renouvellement des contrats des vacataires, la situation s'aggrave encore! Il faut aussi savoir que presque la moitié de l'équipe du CMP square des Cardeurs (
psychologues,psychomotriciennes, orthophonistes) travaille avec des Contrats à Durée Déterminée, que cette même moitié continue à travailler tout en étant payée mais sans contrat renouvelé à ce jour, et que vendredi dernier, il a été signifié aux 2 psychomotriciennes que leur contrat n'étaient pas renouvelés pour l'instant .
Quelles seraient les conséquences d'une fermeture du Square des Cardeurs : les enfants des familles les plus fragiles n'auront plus accès aux soins car les soins en psychologie et en psychomotricité ne sont pas pris en charge par la sécurité sociale. Quant à l'orthophonie en libéral, si vous n'avez pas de mutuelle, difficile d'y avoir accès pour une famille modeste, en dehors de la CMU. Par ailleurs, on se demande comment les professionnel-les du quartier pourraient prendre en charge les quelques 500 dossiers gérés au square des Cardeurs !
Alors, soit nous sommes face à une erreur de gestion qu'il faut réparer au plus vite, soit le cynisme de ce gouvernement n'a plus de limite, lui qui nous annonce que la crise est derrière nous en faisant apparaître d'on ne sait où des milliards d'euros.
Espérons que l'équipe du square des Cardeurs bénéficiera du soutien de la population et de la municipalité pour inverser la tendance à la fermeture, voire même pourra faire en sorte d'élargir les possibilités de soins et en finir avec les listes d'attente.
Affaire à suivre .....

Une crise ? Hallucinant !!! (billet d'humeur ....)

Vous avez vu, ils sont tous HEUREUX !!!

Après avoir fait la gueule pendant 10 jours,
ils ont retrouvé le sourire ! Hallucinant non ? Ils veulent nous faire croire que la crise est passée, terminée, d'un coup de baguette magique, à coup de milliard d'euros sortis de nulle part ....on croit rêver non ? Heureusement, ma condition féminine m'a épargnée : pas de tradeuses dans les tradeurs ! OUF ! Quoique, il me semble bien me souvenir d'une série télévisée : c'était l'histoire de la femme d'un tradeur qui s'était suicidé et pour comprendre, sa femme devenait tradeuse !
C'est pas beau l'amour ?

mercredi 8 octobre 2008

Les enjeux du congrès des Verts .....


Ca y'est, c'est l'automne, c'est officiel !
Et tous les 2 ans, quand l'automne arrive, arrive aussi le temps des AG et du congrès chez les Verts.
Pas facile de s'y retrouver entre toutes les motions ! Pas facile de s'y retrouver lorsque tout le monde appelle au rassemblement des écologistes.
Avant toute chose, il convient donc de comprendre les enjeux du congrès.

Tout le monde est d'accord, il y a urgence car la crise environnementale, économique, sociale et démocratique s'accélère. Urgence à agir ! Mais il faut bien constater que les vieilles recettes proposées par les partis traditionnels sont périmées ....

Avant, les Verts cherchaient en priorité à convaincre la gauche, cherchaient l'alliance avec le PS pour faire gagner la gauche. Résultat : Sur 55 Conseils généraux, le PS en contrôle 54 avec le PRG. Aux dernières élections sénatoriales le PS a gagné plus de 20 sièges, le PCF 1 ... et les Verts 0 !!! Comment croire alors au pluralisme de la gauche ? Comment croire que les Verts peuvent faire bouger la vieille gauche dans ces conditions ?
C'est là l'enjeu du congrès des Verts !
Certaines motions proposent encore de rechercher l'alliance avec le PS alors que cette stratégie a démontré qu'elle n'était pas opérante. De plus, le PS, faute de projet crédible, faute d'idées neuves,
a fait la preuve qu'il n'était pas en capacité de gagner les élections nationales.

Et pourtant, il y a urgence car il faut virer Sarkozy aux prochaines élections ! Et pour cela, il faut modifier le paysage politique, il faut réussir le rassemblement des écologistes !

Les Verts ont décidé de rejoindre ce rassemblement mais les différentes motions montrent des avis divergents : certaines axent leur stratégie sur l'alliance avec le PS, d'autres, frileuses, donnent toute priorité à la "boutique Verte". Sauf que s'élargir, c'est accepter d'échanger et débattre avec des femmes et des hommes qui ne sortent pas du même moule que nous, qui n'ont pas les mêmes pratiques. R
evenons à la base de nos principes écologistes, approfondissons les échanges et les débats, faisons bouger les lignes, alors nous nous renforcerons !

Oui, il faut réussir le rassemblement des écologistes, de Hulot à Bové, car il faut
vraiment changer de politique : les vieilles recettes ont fait la preuve de leur inefficacité.La décroissance est là, de plus en plus inéquitable, imposée par la crise : on voyage moins, on consomme moins, mais quid de la décroissance de notre empreinte écologique ? quid des solidarités ? quid de la démocratie ? Le changement c'est bien l'écologie solidaire et démocratique !

Entre les différentes motions, entre celles du repli identitaire et celles tournées vers le PS et la gauche, j'ai choisi de participer activement à celle intitulée " Urgence écolo ! Urgence sociale " car en proposant de sortir du tête à tête avec le PS et en affichant sa volonté de s'ouvrir, elle ouvre la voie au rassemblement des écologistes.

Notre congrès peut, doit être celui du changement, du 3ème temps de l'écologie, après le temps du ni-ni, puis le temps de la gauche de gouvernement.
Notre congrès doit être le temps de l'ouverture au rassemblement, de la refondation de l'écologie politique !

Pour en savoir plus sur la motion Urgence écolo ! Urgence sociale ! je vous invite à consulter le site : http://www.urgence-ecolo-sociale.org/


jeudi 2 octobre 2008

l'avortement, une conquête inachevée !


19-20 septembre : salle de la Mutualité, Paris.
Dans le cadre de la Présidence française de l'Union
Européenne, le Mouvement Français pour le Planning Familial a organisé un colloque européen pour le droit à l'avortement. Responsable de la commission féminisme des Verts, je n'ai pas manqué de participer à ce colloque. Les différentes délégations européennes présentes ont souligné que l'avortement est menacé dans certains pays européens, et qu'il y a, régulièrement, des tentatives de retour en arrière. En ce qui concerne la France, ont été évoquées les difficultés pour avorter dans certains hôpitaux voire carrément certaines régions ! Cette réunion a permis de faire un tour d'horizon des différentes législations ( lois et applications des lois), tout en rappelant que contraception, IVG et éducation à la sexualité ne relèvent pas des compétences de l'Union Européenne mais des États.Bien évidemment, les cas de la Pologne, de l'Irlande et de Chypre ont été évoqués, mais aussi la question du lobby anti-avortement très présent dans les instances européennes. Les différents systèmes de santé ont aussi été exposés.J'ai particulièrement été intéressée par l'intervention d'un médecin belge évoquant des centres de santé de proximité pour les femmes qui prennent en charge avortement, éducation à la sexualité, contraception et ménopause.
Le colloque s'est terminé par une résolution prise par toutes les délégations présentes dont voici des extraits
" Nous affirmons que l’ensemble des « droits à disposer de son corps » est le socle fondamental permettant aux femmes de vivre dans une société plus égalitaire, plus juste, plus démocratique .....

....La réalité de l’avortement ne doit pas être réduite à un jugement moral.
La reconnaissance du droit à avorter doit être un droit fondamental des femmes : le droit de choisir elles-mêmes leur vie."
Des rendez-vous ont été pris pour intervenir au niveau de l'Union Européenne.

Bien évidemment, il s'agit pour moi d'intervenir dans les instances des Verts pour que ce droit élémentaire soit relayé au niveau du Parti Vert Européen, qui se réunit le s 10, 11 et 12 octobre à Montreuil.....
pour en savoir plus sur le colloque : http://www.planning-familial.org/resolution-finale.pdf
http://www.planning-familial.org/colloque-avortement

vendredi 26 septembre 2008

Plénière pour les conseils de parents et de crèches du 20ème ardt.

Les conseils de parents et de crèches du 20ème ardt se sont réunis vendredi pour une plénière de bilan et de concertation avec les élu-es de la municipalité et la Direction de la Famille et de la Petite Enfance. L'objectif : dresser un bilan de l'année écoulée, avoir un échange sur l'évolution à venir de ces structures. A la tribune, parents, directrices de crèches, élu-es ont fait part de leurs analyses, de leurs attentes et de leurs inquiétudes.

Ariane Calvo, " ma successeure", m'avait demandé d'apporter mon expertise en la matière,
et c'est avec plaisir que j'ai apporté mon concours à la pérennité de cette expérience pilote que j'ai mise en route il y a 2 ans.

Bonnes nouvelles :

- 7 nouveaux conseils de crèche rebaptisés conseils d'établissement vont voir le jour sur l'ardt. Cette structure participative innovante que j'avais impulsée sur 2 crèches ( Montplaisir et Noisy ) semble être plébiscitée par les parents, les directrices de crèches et leurs équipes. Un règlement sera voté en Conseil de Paris. Le 19ème ardt semble suivre.
- un accord est en passe d'être signé avec le Conseil Régionnal pour uniformiser la politique des personnels sur la Région Ile de France,
- des mesures sont prises au niveau parisien pour amplifier l'offre de BIO dans les crèches parisiennes et répondre au plan climat.
- l'ouverture de 4500 nouvelles places sur Paris dont au moins 600 sur le 20ème.

Nouvelles mitigées :
- le recrutement de 200 auxiliaires de puériculture sur Paris, ce qui semble insuffisant
- le principe d'un budget participatif est acté mais son "chiffrage n'est pas encore arrêté" ! Pour ma part, j'avais suggéré 1 000 € par établissement pour la réalisation de projets et le fonctionnement des conseils. ...

M
auvaise nouvelle :
pas d'ouverture d' école parisienne d'auxiliaire de puériculture... pour pallier aux déficits de personnels dont l'état est responsable.


En résumé, les conseils permettent d'établir une certaine confiance entre parents et personnels, des échanges et des liens à tous les niveaux, et le concept même de co-éducation est accepté par toutes les parties tout en respectant la place de chacun-e.
Par contre, tout le monde a pointé, que cette expérience ne pourrait atteindre ses objectifs sans budget participatif pour réaliser des projets d'intérêt collectif, sans des personnels supplémentaires pour aider au fonctionnement de ces conseils, et sans des personnels qualifiés en nombre suffisant pour accueillir les tout-petits.
La balle est donc dans les mains de la Mairie de Paris pour les moyens, mais aussi dans le camp des parents et des personnels pour la bonne marche de ces conseils .... pour le bonheur des tout-petits et de leurs familles.

dimanche 21 septembre 2008

C'est dur d'être aimé par des cons !

Hier soir 20h, rendez-vous au MK2 quai de Loire :
" L'histoire des caricatures " publiées par Charlie Hebdo, et qui ont soulevé des passions dans le monde entier, 
sort enfin sur les écrans.

Le film revient sur le procès intenté contre Charlie par la Moquée de Paris, rejointe par la Ligue Islamiste mondiale et L'Union des Organisations Islamiques de France. En cause, la publication de la Une ci-contre signée Cabu , et des 12 caricatures danoises qui ont été utilisées à des fins politiques dans divers pays ( Europe ou pays musulmans ) par les réseaux intégristes islamistes. Et Charlie d'être accusé de racisme, ou plutôt "d'islamophobie" alors qu'il s'agissait bien de lutte contre l'intégrisme, et que jamais les dessinateurs de Charlie n'avaient confondu islamistes et musulmans. 

Au fil des semaines, cette publication est donc devenue un enjeu qui a dépassé ce simple journal. Ayant assisté à l'audience, je peux vous dire que le climat n'était pas serein dans la salle et devant la salle : liberté d'expression, laïcité, sur fond de guerre entre Chirac, Sarkozy. 

Heureusement, la relaxe de Charlie Hebdo, dont le directeur P. Val et les journalistes ont maintes fois été menacés de mort, et dont les témoins ont été soumis à de très lourdes pressions, a sonné la victoire de la liberté d'expression.

Ce documentaire réalisé par Daniel Leconte et l'équipe de Charlie, m'a permis de prendre la mesure de ce à quoi nous avons échappé si Charlie avait été condamné.   
Voici quelques bonnes raisons de voir ce documentaire : 
- il analyse les rapports de force en jeu en France mais pas seulement.
- parce que nous n'en n'avons pas fini avec les intégrismes, et que la défense de la laïcité est toujours à l'ordre du jour, en France et dans le monde ...
-  parce que même sur un sujet aussi grave on peut parfois éclater de rire ( " y'a que les intégristes qui n'aiment pas rire" ), et ça fait du bien ! 

L'affaire des caricatures a fait émerger des questions concernant l'influence du contexte international sur les libertés en France, notamment en matière de laïcité, de liberté d'expression et de liberté de la presse, bref, de liberté tout court. 

lundi 15 septembre 2008

Un rassemblement des écolos est-il possible, de Hulot à Bové et Cohn Bendit ?

Depuis le temps que nombre d'entre nous avançons cette idée, il semble bien que le rassemblement des écologistes s'enclenche et que même les Verts tentent d'y participer en tant que tels !
Daniel Cohn Bendit qui avait annoncé qu'il ne serait candidat en France que si l'accord se faisait de Hulot à Bové semble avoir réussi son pari : Il semble même avoir convaincu les Verts de rejoindre ce rassemblement pour l'Europe !
Ce samedi au CNIR ( le Parlement des Verts), il a harangué les militant-es qui ensuite ont voté pour le rassemblement à l'unanimité : du jamais vu !

http://www.rtl.fr/fiche/937302/daniel-cohn-bendit
-invite-du-grand-jury-rtl.html

L'espoir pourrait donc bien venir des écolos . Bientôt, des comités locaux se feront jour dans toute la France, dans une dynamique de rassemblement des écolos pour les européennes. Espérons que la dynamique créée à cette occasion bousculera les appareils et permettra, à terme, la refondation de l'écologie politique et des victoires électorales.

ps : Eva Joly pourrait bien conduire la liste écolo pour la région Ile de France ....... ( à suivre ! )

dimanche 14 septembre 2008

J'écris ton nom .......


En tant que responsable de la Commission Féminisme des Verts, j'interviens régulièrement devant le Parlement des Verts ( le CNIR) . A l'occasion de la Visite de Benoît XVI, j'ai été chargée de communiquer la position de la commission féminisme sur les actions du Vatican concernant les femmes et sur l'offensive conjointe de l'Eglise et de Sarkozy contre la laïcité. Voici le texte de mon intervention :

" Lors de sa visite en France, le pape Benoît XVI a été reçu en grande pompe par le Président de la République.

ll est clair que Benoit XVI se saisit de cette visite pour essayer d’asseoir son autorité sur la société française, et cela en contradiction avec le principe de laïcité qui régit nos institutions.

Il est clair que Nicolas Sarkozy se saisit de cette visite pour promouvoir l’intrusion de la pensée chrétienne dans les affaires publiques, et cela en contradiction avec le principe de laïcité qui régit nos institutions.

La France n’est plus, depuis des siècles déjà la « fille aînée de l’Eglise » mais une république séparée des églises !

Les Verts se sont maintes fois exprimés sur la laïcité, affirmant leur attachement à la séparation des églises et de l’Etat, que ce soit à l’occasion d’une motion votée au congrès de Bordeaux ou alors en approuvant « la motion féminisme et laïcité » lors d’un CNIR, ou encore en 2008 en signant des déclarations commune avec le Groupe de Liaison et d’Echange de la Gauche et des Ecologistes, dont une déclaration où il est notifié qu’il est nul besoin d’ajouter un qualificatif réducteur à la notion de laïcité ! Vous l’avez bien compris, il s’agissait là de s’opposer à la notion de « laïcité ouverte ou positive », si chère à Mr Sarkozy et aux églises. Comme si la laïcité sans qualificatif avait une valeur négative !

Aujourd’hui, la commission féminisme réaffirme son opposition très ferme aux différentes prises de position du Vatican à l’ONU où il combat régulièrement tout programme en faveur de la planification familiale ou du droit à la contraception et à l’avortement s'opposant même à la pilule du lendemain pour les femmes victimes de viol dans les camps de réfugiéEs.

La commission féminisme rappelle que par ses prises de position et son lobbying, le Vatican a une part de responsabilité dans la pandémie du VIH.

La commission féminisme réaffirme son combat contre l'emprise du patriarcat sur les esprits, et s'oppose aux pratiques et aux institutions lorsqu'elles sont sources de discriminations contre les femmes et les minorités sexuelles."

Arlette ZILBERG, responsable de la commission féminisme des Verts, CNIR du 13/09/2008

par ailleurs, vous pouvez toujours signer la pétition en cliquant sur le lien suivant http://manifestepape.info

et vous rendre sur le blog d'un ami pour un peu d'humour en consultant sa note "N. Sarkozy et la bonne du curé" ........ http://jean-marcpasquet.rsfblog.org/



vendredi 5 septembre 2008

Septembre est là ! Re bonjour à toutes et à tous .......

C'est la rentrée, et il y a tant de choses à dire !

Après ces quelques semaines silencieuses passées bien loin de Paris, je ne sais par où commencer.
Dénoncer les mauvais coups du gouvernement Sarkozy, se lamenter face au triste spectacle donné par la gauche politique et syndicale ?
Alors j'essaie de positiver
car il s'est passé quelque chose sur la galaxie écolo !
Face à la crise, l'espoir pourrait bien venir des écologistes : à force de crier au rassemblement et d'en appeler au sens des responsabilités, on a peut-être réussi à ouvrir une 3ème voie. Avec pour locomotive Daniel COHN BENDIT, des écolos venant d'horizons différents ( Associations ou Verts ) tentent de faire face à l'urgence. Le parti Vert français se déterminera lors de son congrès de décembre.
Bien entendu, je reviendrai sur cet événement qui pourrait bien symboliser la refondation de l'écologie politique et bousculer à terme le paysage politique.
Un petit rappel à propos du paradigme écolo : les politiques sociales, économiques et internationales doivent s'organiser autour de la réduction de l'empreinte écologique tout en intégrant les valeurs de solidarité et de démocratie.

Bonne rentrée à toutes et à tous ! Arlette

samedi 5 juillet 2008

rendez-vous en septembre ....


Bonjour à toutes et à tous !

Après sept années passées en tant que maire-adjointe à la mairie du 20ème ardt, où je me suis investie à fond au service de notre arrondissement et de sa population, j’ai décidé de prendre de longues vacances, loin de l’agitation parisienne.

En attendant de vous revoir, je me permets de vous conseiller de continuer à vous informer sur le blog de Fabien de Ménilmontant dont je mets le lien ci-dessous. Vous avez probablement déjà rencontré Fabien , à Ménilmontant où il réside, dans les conseils de quartier ou en mairie. Son blog, qu’il alimente régulièrement, vous donnera des infos locales, parisiennes, nationales ou internationales. Alors n’hésitez pas à le consulter, il donne souvent un éclairage très judicieux sur l’actualité que nous ne trouvons pas forcément dans les journaux.

Je vous souhaite un très bel été !

Bien cordialement et rendez-vous en septembre ! Arlette

mercredi 2 juillet 2008

INGRID ENFIN LIBEREE !

Nous venons d'apprendre la libération de 15 otages détenus par les FARC, dont Ingrid Bétancourt. Je suis convaincue que la pression internationale a joué dans cette libération. Nous en saurons probablement plus dans les jours qui suivent sur les conditions de cette libération. En ce moment, avec toutes les personnes éprises de liberté, l'heure est à la joie et au soulagement. Car Ingrid, est devenue malgré elle, un symbole. Et puis quelle joie pour ses enfants et ses proches qui, tout au long de ces 7 années de détention se sont battus inlassablement pour qu'on ne l'oublie pas, organisant jour après jour des réunions, des manifestations ( cf mon article LIBEREZ LES OTAGES ! ), des rencontres avec les politiques de tous les pays pour arriver à sa libération.
Demain jeudi, des fêtes seront organisées dans toutes les villes qui ont fait d'Ingrid une citoyenne d'honneur. Néanmoins, n'oublions pas le slogan de cette affiche :
Libertad ! para todos los secuestros !

jeudi 26 juin 2008

"La Paix Maintenant "a 30 ans, retour sur la réunion du 10 juin


Le 10 juin dernier, s'est tenue en mairie du 9ème ardt une réunion de La Paix Maintenant, à l'occasion du 30ème anniversaire de cette association.

Albert Memmi présidait la séance aux côtés de David Chemla, président de La Paix Maintenant. Diverses personnalités ont exposé leurs points de vue sur la situation israëlo-palestinienne, l'évolution du conflit et les possibilités pour arriver à une paix juste et durable. En préalable, il a été rappelé que la seule solution de compromis qui privilégie la vie sur la mort était d'aborder ce conflit en dehors de toute approche religieuse, et passait par la création d'un état palestinien à côté d'Israël et par la fin de l'occupation des territoires occupés. Pour rappel, La Paix Maintenant a soutenu la conférence de Genève et le collectif 2 Peuples 2 Etats qui demande
- le démantèlement de la plus grande partie des implantations juives en Cisjordanie et à Gaza
- des échanges de territoires sur la base des frontières de 1967
- une résolution réaliste de la question des réfugiés palestiniens qui ne mette pas en cause la souveraineté israélienne
- l'arrêt des violences
- un partage de Jérusalem devenue capitale des 2 états.

Ont pris la parole, Elisabeth de Fontenay, Alain Finkelkraut, Anny Dayan-Rosenman, tous 3 philosophes ; puis Hagit Ofran, israëlienne, responsable de l'Observatoire de la colonisation de Shalom Arshav, Saman Khoury, palestinien, une des figures clés des Accords de Genève, et Nissim Zvili, ancien ambassadeur d'Israël en France ont apporté leur éclairage sur la complexité de la réalité.

Pour voir le film de cette réunion, clicker sur le lien
http://www.lapaixmaintenant.org/communique1818

Pour voir les bios de Hagit Ofran et Saman Khoury clicker sur le lien
http://www.lapaixmaintenant.org/communique1813

lundi 16 juin 2008

le Tambour Royal célèbre Barbara



Quand Annie GRIOLET, une amie de l'association Perlimpinpin et des Amis de Barbara m'a proposé d'aller écouter Isabelle Vajra chanter Barbara, j'étais assez dubitative. Pour moi, Barbara, c'était fini, et ça m'était difficile d'imaginer qu'une autre puisse chanter Barbara sans l'abimer. Sa voix résonne encore dans nos têtes, sa silhouette ........ je dois même dire que j'avais peur, mais finalement je me suis laissée convaincre.
Tout d'abord, le Tambour Royal, un petit théâtre, un peu désuet et intime . Et puis sur scène une jeune femme face à son piano, et un homme, face au clavier. Quand Isabelle Vajra a commencé à chanter, j'étais étonnée : un timbre de voix qui ressemble tant à la voix de Barbara, et pourtant, pas d'imitation simiesque qui aurait pu nous mettre mal à l'aise. Comme si elle interprétait une oeuvre classique. Une sincérité dans le chant, une légèreté au piano : nous avons retrouvé le répertoire tant aimé, avec une étonnante interprétation des enfants de Göttingen en russe.
Un moment de tendresse, et d'émotions. Un peu de douceur dans ce monde de brutes.... N'hésitez pas !

Le jeudi à 19 h et le samedi à 21 H
Théâtre du Tambour Royal
94 faubourg du Temple
Passage Pivert
Métro Goncourt ou Belleville
Réservation : 01 48 06 72 35
Places 24 ou 18 €
NB : le spectacle s'interrompt en juillet pour tournée en province et reprendra le 14 août !

jeudi 12 juin 2008

Démantèlement du Service des Droits des Femmes et de l'Egalité : les féministes de tous horizons montent au créneau

Dans mon article, La réforme de l'Etat, une régression pour les droits des femmes ! ,j'avais alerté sur le démantèlement du SDFE et de ses conséquences. Aujourd'hui les féministes de tous horizons montent au créneau.
Dans une lettre ouverte envoyée à la presse, des femmes politiques de tous les partis et de nombreuses associations demandent à Valérie LETARD de ne pas être la ministre qui aura enterré ce Service. Après la disparition du Ministère des Droits des Femmes, ça commence à faire beaucoup ....

Martine Aubry (Maire de Lille), Nathalie Bajos (chercheure Inserm), Françoise Barret-Ducrocq (Président Institut Emilie du Chatelet), Francine Bavay (vice-présidente région Ile de France), Pascal Bernard (DRH, Vice-Président ANDRH)), Martine Billard (députée), Nicole Borvo-Seat (sénatrice), Michel Bozon (sociologue, chercheur Ined), Marie-Georges Buffet (ancienne ministre, députée), Laurence Cohen (responsable nationale parti politique), Françoise Collin (philosophe, fondatrice des Cahiers du GRIF), Pierrette Crosemarie (Vice-présidente de la délégation aux droits des femmes du Conseil économique et social) Annie David (sénatrice), Catherine Deudon (photographe), Myriam-Isabelle Ducrocq (professeure IEP Paris), Michèle Ferrand (directrice de recherche CNRS),Gisèle Gauthier (sénatrice, présidente de la délégation aux droits des femmes du sénat) Brigitte Gauthier-Morin (sénatrice), Monique Halpern (Ex-Présidente de la CLEF), Anne Hidalgo (Première adjointe au maire de Paris), Annick Houel (professeure de psychologie sociale), Muguette Jacquaint (députée honoraire), Feriel Kachoukh (juriste), Liliane Kandel (sociologue), Danielle Kergoat (directrice de recherches CNRS, sociologue du travail), Fatima Lalem (adjointe au maire de Paris), Marie-Thérése Lanquetin (juriste, chercheure), Jacqueline Laufer (sociologue, directrice-adjointe GRDE CNRS-MAGE), Corinne Lepage (ancienne ministre), Marie-Thérése Letablier (directrice de recherche CNRS, sociologue), Michèle Loup (conseillère régionale), Martine Moscovici (avocate, membre de l’Observatoire de la Parité), Françoise Nallet (Directrice Générale « Retravailler »), Françoise Picq (politologue), Odile Plan (directrice générale Biplan), Thérése Rabatel (adjointe au maire de Lyon), Sylvette Rochas (conseillère municipale), Laurence Rossignol (vice-présidente région Picardie), Yvette Roudy (ancienne ministre), Ségolène Royal (présidente du Conseil régional Poitou Charente), Rachel Silvera (économiste), François de Singly (sociologue), Odette Terrade (sénatrice), Eliane Viennot (historienne, Vice-présidente Institut Emilie du Chatelet), Dominique Voynet (sénatrice-maire, ancienne ministre), Marie-Jo Zimmermann (députée, présidente de la délégation aux droits des femmes de l’Assemblée Nationale, rapporteure générale de l’Observatoire de la Parité)

Pour vous informer sur cette affaire, voici le lien pour la pétition que notre collectif compte porter à Valérie LETARD :

mercredi 11 juin 2008

La nuit des écoles a gagné Paris .......

Partie de la province, l'idée de mille écoles occupées pour la Nuit des écoles a gagné la capitale !
Dans mon article paru le 18 mai ( cf une réforme c'est un progrès, pas un recul!) j'avais déjà fait état du mécontentement grandissant dans la communauté scolaire et de mon analyse de cette réforme :" 30 ans en arrière ! Ils font fi de toutes les recherches en sciences de l'éducation. Le gouvernement a choisi : la logique des mécanismes contre la logique de la construction des savoirs et de la pensée. La conséquence en sera la transformation des inégalités sociales en inégalités scolaires. Le contraire de ce qu'on peut vouloir d'une école faite pour un régime démocratique."
Ce qui est inhabituel dans ce mouvement qui touche les écoles, c'est que les revendications portent à la fois sur les suppressions de postes et sur les programmes.
Propos de parents : " il ferait mieux d'envoyer les enfants en colonies de vacances plutôt que leur faire faire des heures d'école en plus ! "
Inhabituel aussi le mode d'action des parents : outre les nombreuses banderoles qui fleurissent sur les écoles, le mouvement ' la nuit des écoles" s'étend; Parions que nombre de préaux d'écoles seront vendredi soir, transformés en dortoirs pour parents en colère !

dimanche 1 juin 2008

Petite enfance, cultures d'origine et laïcité


Après avoir longtemps nié les cultures d'origine, notre société a connu un retour de balancier : l'idéalisation des cultures d'origine, avec comme excès, l'acceptation voire la défense du pire sous couvert de respect des cultures venues d'ailleurs ( excision, stigmatisation du corps des femmes, droits différenciés selon les cultures d'origine ...).
Mardi dernier, en mairie du 10ème, Lucien HOUNKPATIN, ethnopsychologue, nous ouvrait une troisième voie, en intervenant pour les personnels du réseau Petite Enfance des 9ème et 10ème ardt. Il ne s'agissait pas uniquement d'expliquer ou de décoder les rituels, la filiation dans certaines cultures d'Afrique noire. Encore moins de devenir un spécialiste de "l'autre monde". Il s'agissait de montrer aux professionnel-les de la Petite Enfance une démarche :
- comment se donner les moyens d'aller à la rencontre d'une personne en difficulté, et dans ce cas précis d'une personne de culture étrangère,
- comment éviter les malentendus.
Cette conférence-débat m'a rappelé celle que j'avais organisée pour les personnels de la Petite Enfance du 20ème avec l'ADRIC ( Association pour le Développement des Relations Interculturelles et pour la Citoyenneté), lorsque l'intervenante avait souligné la nécessité de voir d'abord l'être humain avant son "étrangeté".
Elle m'a confortée dans ma réflexion : avant toute chose, il y a une rencontre avec l'être humain.
Et si nous voulons mettre en place le Vivre Ensemble, il faut saisir l'être humain dans sa complexité pour pouvoir comprendre, échanger ..... et surtout le considérer avant tout en tant qu'être humain.









Dominique BRENGARD pédopsychiatre et co-organisatrice avec les médecins PMI des 9ème et 10ème ardt de cet événement impulse sur son secteur une vraie réflexion sur des thématiques différentes dans le monde de la Petite Enfance. Une façon d'améliorer la qualité de l'accueil des tout-petits et de leurs familles.